Réintégration et travail adapté

Si vous avez été déclaré inapte au travail pour le dernier emploi que vous avez occupé, il se peut que vous soyez tout de même apte à occuper un emploi à temps partiel ou un autre emploi. Pour le savoir, un processus de réintégration peut être lancé.

La demande pour un trajet de réintégration

Si vous souhaitez retourner au travail, vous pouvez demander vous-même ce trajet à tout moment ou le faire faire par votre propre médecin. À partir de deux mois d’incapacité de travail, la demande peut également être faite par le médecin-conseil de la mutualité. Si vous êtes incapable de travailler pendant plus de quatre mois, votre employeur peut soumettre une demande.

Du travail adapté chez votre employeur ?

Le conseiller en prévention-médecin du travail du service externe de prévention de votre employeur examine si vous pouvez effectuer un travail adapté ou un autre travail à temps plein ou à temps partiel au sein de l’entreprise ou si vous pouvez retourner progressivement à votre ancien poste.

Si vous n’êtes pas d’accord avec son avis, envoyez une lettre recommandée à la Direction régionale du Contrôle du bien-être au travail sous sept jours.
Si le conseiller en prévention-médecin du travail estime qu’un travail adapté est possible et que vous y consentez, votre employeur peut établir un trajet de réintégration. Vous devez l’approuver ou le rejeter dans les cinq jours suivant sa réception. Si vous le refusez, vous devez vous justifier.

Pas de réintégration possible chez votre employeur

Si vous avez été déclaré définitivement inapte pour le travail convenu, et que le retour chez votre employeur s’avère impossible après le processus de réintégration, votre employeur peut résilier le contrat de travail pour cause de force majeure causée par des raisons médicales. Dans ce cas, votre médecin généraliste doit également déclarer votre incapacité de travail comme définitive.

Réintégration ou travail adapté en cas de chômage

Si vous recevez des allocations de maladie ou d’invalidité en tant que chômeur, le Forem peut entamer un processus de réintégration. Ils vérifieront s’il existe un emploi pour lequel vous n’êtes pas formé et dans lequel vous n’avez pas d’expérience, mais que vous pourriez pratiquer, par exemple grâce à une reconversion ou à une formation.

Conseils utiles

Si vous avez des questions ou des doutes sur le démarrage ou l'avancement de votre trajectoire de réintégration, adressez-vous à votre médecin traitant. Il pourra certainement vous conseiller.

Vous trouverez sur le site Internet du SPF Emploi des informations détaillées sur la réinsertion en cas d’incapacité de travail.