Maladie de longue durée

En tant que salarié, vous pouvez compter sur un salaire garanti en cas d’arrêt maladie de courte durée. Si, en tant qu’ouvrier, vous êtes sujet à une incapacité de travail de plus de 14 jours ou de plus de 28 jours en tant qu’employé, vous percevez une indemnité maladie de votre mutualité. L’indemnité s’élève à 60 % du salaire brut. Des plafonds s’appliquent cependant.

Pour bénéficier de l’indemnité maladie, demandez à votre médecin d’établir et de signer un certificat d’incapacité de travail. Vous devez le remettre à votre mutualité dans les 14 ou 28 jours suivant le début de votre invalidité, selon que vous êtes un ouvrier ou un employé. Si vous le faites trop tard, vous perdrez 10 % de votre indemnité jusqu’à la date d’envoi du certificat.

Le médecin-conseil évalue votre dossier

Le médecin-conseil de la mutualité vérifiera votre certificat. Il se peut qu’il demande plus d’informations à votre médecin. Au bout de deux mois, il vous appellera pour un examen. S’il déclare que vous êtes sujet à une incapacité de travail de plus de 66 %, vous conserverez votre indemnité maladie.

Le médecin-conseil peut raccourcir votre période de maladie. Vous devrez alors reprendre le travail avant la date de fin de votre certificat. Vous pouvez faire appel de cette décision. Dans ce cas, vous devez présenter une requête au tribunal du travail dans un délai de trois mois.

Vous êtes tout de même apte à effectuer un autre emploi ?

Au cours des six premiers mois, le médecin-conseil vérifiera si vous pouvez ou non reprendre votre dernier travail. Si vous êtes inapte pour une période plus longue, le médecin vérifiera si vous pouvez effectuer un autre travail au sein de l’entreprise où vous avez travaillé ou dans une autre entreprise. Si tel est le cas, il peut entamer un processus de réintégration.

Prolongation de l’incapacité de travail

Si vous n’êtes pas en mesure de reprendre le travail après la période de maladie reconnue, vous devez présenter un nouveau certificat d’incapacité de travail à votre mutualité dans les deux jours.

Si vous êtes sujet à une incapacité de travail de plus d’un an, le système de rémunération change et vous ne percevez plus d’indemnités maladie, mais une indemnité d’invalidité. Le montant de ce paiement sera nettement inférieur.

Conseils utiles

Le médecin-conseil agit au nom de votre mutualité. Ne refusez en aucun cas l'examen par ce médecin, prêtez-lui votre collaboration et fournissez les informations nécessaires et correctes.

Votre médecin traitant peut vous aider à défendre votre dossier si vous n'êtes pas d'accord avec la décision prise par le médecin de la mutualité.