Vision du monde

Le docteur Van Breusegem et le docteur Munyoka se sont rencontrés l’année dernière lors d’une réunion de médecins, et le courant est vite passé entre eux deux.

Dr Munyoka :

Lorsque nous nous sommes rencontrés, je ne faisais que des remplacements. Nous nous sommes rencontrés et sommes restés en contact. Le docteur Van Breusegem m’a suggéré de venir travailler dans son cabinet. Cela m’a parfaitement plu. Le fait que nous ayons tous les deux une passion pour la poésie nous a rapprochés encore plus.

Nous avons une vision similaire du monde. Nous voulons tous deux dénoncer l’injustice dans le monde et en particulier défendre les intérêts des personnes vulnérables.

Dr Van Breusegem :

En tant que médecin de famille, vous êtes en quelque sorte également l’avocat de vos patients. Cela me fait très plaisir qu’Elysée et moi partagions les mêmes valeurs fondamentales.

De temps en temps, nous réalisons une petite victoire dans notre combat pour les droits de l’homme. Pour un certain nombre de patients, nous sommes le seul « intellectuel » avec lequel ils ont des contacts, qui les écoute, leur serre la main et les traite d’égal à égal. Les patients CPAS et les autres patients sont souvent traités comme des citoyens de deuxième ou de troisième classe, des petits enfants ou des adultes ignorants.

Ce n’est pas le cas ici. Pour nous, tout le monde est un « monsieur » ou une « madame » et nous traitons tout le monde avec respect. Nous pouvons aider ces personnes, par exemple, en améliorant leur accès aux soins spécialisés, et nous obtenons parfois de petites victoires.

Nous voulons aider tout le monde sans distinction et nous sommes là pour tous, mais les personnes les plus vulnérables ont naturellement besoin d’une plus grande attention. Ce que nous voulons faire en plus, c’est faire en sorte que les personnes reçoivent l’aide à laquelle elles ont droit. Le système de soins belge est théoriquement excellent, et cela vaut également pour l’accès aux soins. Mais dans la pratique, les choses se passent encore souvent mal. Certaines populations et certains patients, par exemple, ont un accès limité aux soins.

Toegankelijkheid Papenvest Medical

Les médecins du cabinet médical Papenvest défendent les intérêts des personnes vulnérables du quartier.