Consommation de substances

La consommation de substances qui grisent ou qui ‘défoncent,’ qui procurent au consommateur une sensation agréable ou qui suppriment une sensation douloureuse, est un phénomène de tous les temps et de toutes les cultures. Parfois, ces substances sont socialement acceptées, parfois non. Parfois, l’état gagne une somme rondelette grâce à ces substances, parfois elles se trouvent profondément dans l’illégalité. Force est de constater que certaines substances parviennent à contrôler la vie entière du consommateur, et que le traitement du problème devra aller bien plus loin que la simple désintoxication physique.

Middelengebruik-opium

En tant que médecin généraliste à Bruxelles, le docteur Van Breusegem a plus de 25 ans d’expérience dans les soins et l’accompagnement des usagers. Il a été l’un des premiers médecins à fournir de la méthadone. Après les premiers soins d’urgence, il s’oriente aux causes sous-jacentes de la consommation de substances psychoactives, bénéficiant d’une solide expertise en matière de problèmes psychiatriques.

Lorsque nous pensons à la consommation de substances et à la toxicomanie, la drogue et l’alcool sont les premiers mots qui viennent à l’esprit. Mais la consommation de substances est plus que cela. Les Belges sont champions d’Europe quant à la consommation de sédatifs et de somnifères prescrits par le corps médical. Nous prenons plus de médicaments que ce qu’il n’en faut, et nous oublions souvent qu’il existe des alternatives. Le nombre d’antidépresseurs prescrits augmente également chaque année.

Middelengebruik-pillen

Parmi les consommateurs de substances figurent sans aucun doute des personnes qui n’ont rien de remarquable ou de qui vous l’attendiez le moins. Nous utilisons le terme ‘consommateur de substances’ pour éviter toute connotation négative. Des termes tels que toxicomane, drogué, junkie,… ont un sens négatif et constituent déjà en soi une condamnation. C’est ce que nous voulons absolument éviter.

Abandonnez les préjugés connus et essayez de voir le consommateur de substances comme il est réellement : une personne atteinte d’une maladie chronique sévère, qui contrôle toute sa vie et qui a des racines et des répercussions extrêmement vastes, tant émotionnelles et sociales que psychologiques.

Vous inquiétez-vous pour un proche ? Êtes-vous aux prises avec votre propre consommation de substances ? Venez nous voir. Votre médecin écoute votre histoire et peut vous apporter un soutien sur le plan médical, social et psychologique. À chaque visite et chaque conversation, nous nous rapprochons un peu du cœur du problème. L’assuétude a toujours une cause sous-jacente qu’il s’agit de déterminer et de découvrir.

Liens utiles

Plus d’articles sur la consommation de substances et l’assuétude

Assuétude

Traitement

Problèmes psychiques