Planification anticipée des soins

Il n’est pas facile de réfléchir à et parler de sa fin de vie. Vous pouvez consulter votre médecin pour obtenir de l’aide et des conseils. Le Dr Van Breusegem est médecin EOL (End of Life). Cela signifie qu’il a suivi un cours auprès du Forum d’information sur la fin de vie (Levenseinde informatieforum, LEIF).

Un médecin EOL s’engage pour une fin de vie digne et accorde la priorité au respect de la volonté du patient. Il est souvent consulté par des collègues médecins sur des questions d’euthanasie. Le médecin peut vous guider dans tous les aspects du conseil en matière de décès et vous aider à prendre des décisions concernant votre fin de vie.

Précisons deux choses importantes à ce sujet :

C’est vous qui prenez les décisions, même si vous êtes gravement malade

Vous avez le droit absolu de prendre vos propres décisions en matière de santé. La seule condition est que vous soyez apte mentalement  (comprenez : que vous ayez toute votre tête). Vous pouvez par exemple arrêter ou refuser les traitements, décider de raccourcir le processus de mort (soulagement supplémentaire de la douleur ou sédation palliative) et même demander de mettre fin à votre vie (euthanasie).

Bien entendu, ces décisions ne sont pas simples et des conditions strictes y sont parfois attachées. Votre médecin peut expliquer chaque traitement ou procédure en détail. Il peut vous aider à prendre des décisions.

Vous pouvez vous préparer à la fin de votre vie : faites clairement connaître vos souhaits par avance

À la fin de votre vie, vous risquez de devenir mentalement inapte et de ne plus pouvoir décider vous-même (par exemple en raison d’une tumeur au cerveau, d’un coma, d’une démence, d’une hémorragie cérébrale, etc.). Pour beaucoup de gens, il est rassurant d’enregistrer leurs souhaits à l’avance. Cela s’appelle « la planification anticipée de soins. »

Vous faites connaître vos souhaits en élaborant des déclarations anticipées. Demandez pour cela l’aide de votre médecin : il vous expliquera quels documents existent et comment déjà enregistrer vos souhaits. Apprenez-en plus dans l’article « Médecin EOL : déclarations anticipées ».

Rappelez-vous que la planification préalable des soins dépend entièrement de vos choix personnels. Décidez par vous-même ce qui vous semble important : dire au revoir avec dignité, prolonger la vie le plus possible, laisser le processus de la mort suivre son cours naturel, soulager la douleur… Qui peut parler en votre nom si vous ne pouvez plus le faire vous-même ? Comment voyez-vous vos funérailles ? Aiderez-vous la science après votre mort ? Que pensez-vous du don d’organes ? …

Parlez-en à vos proches, aux soignants et à votre médecin.

Contactez nous.