Déclarations anticipées

Et si à la fin de votre vie, vous ne pouvez plus décider par vous-même ? En d’autres termes : si vous étiez inapte mentalement ? Laisserez-vous votre famille et vos médecins choisir ? Ou bien préférez-vous garder le contrôle ? Avec des déclarations anticipées définies au préalable, vous faites en sorte que vos souhaits seront respectés.

Il existe 5 documents légaux.

  1. Avec la déclaration anticipée négative, vous déterminez quels traitements (réanimation, respiration artificielle, nutrition artificielle, etc.) vous ne souhaitez plus suivre. Vous pouvez également désigner une personne de confiance qui pourra prendre les décisions à votre place.
  2. Dans la déclaration anticipée relative à l’euthanasie, vous indiquez que vous optez pour l’euthanasie si vous vous retrouvez dans un coma irréversible.
  3. Si vous souhaitez faire un don d’organes après votre décès, remplissez la déclaration de don d’organes.
  4. Notez tous vos souhaits en termes de funérailles, enterrement, crémation, dernière demeure dans la déclaration de dernières volontés et/ou du choix du rite confessionnel ou non confessionnel pour les obsèques et informant de l’existence d’un contrat d’obsèques.
  5. Un dernier document vous permet de donner votre corps à la science pour soutenir la recherche sur les nouvelles techniques médicales et la formation des futurs médecins.

Des modèles de ces 5 déclarations anticipées peuvent être téléchargés sur le site web palliabru.be ou peuvent être obtenus gratuitement auprès de votre pharmacien.

Discutez de vos souhaits avec vos proches et votre médecin et faites-les connaître à quiconque peut jouer un rôle au cours de la fin de votre vie. Il est certainement judicieux de conserver une copie de vos déclarations auprès de votre personne de confiance et de votre médecin. De cette façon, vous êtes sûr que vos souhaits sont connus et seront respectés. Vous pouvez également faire enregistrer un certain nombre de déclarations anticipées auprès de la municipalité.

Vos déclarations anticipées dûment remplies restent valides indéfiniment, à l’exception de celle concernant l’euthanasie qui doit être renouvelée tous les 5 ans. Vous pouvez modifier vos déclarations à tout moment. N’oubliez pas d’en discuter à nouveau et de les partager avec vos proches et votre médecin.

Décider de votre fin de vie : où faut-il commencer ?

Lisez ici quelques directives