Coronavirus – Questions fréquentes

Sur cette page, nous vous fournissons une réponse sur les questions les plus fréquentes concernant le coronavirus.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous contacter.

Pour la plupart des personnes infectées par le coronavirus, la maladie (également appelée Covid-19) se déroule comme une grippe sévère : fièvre, toux, avec ou sans courbatures… On se sent particulièrement mal, mais on guérit de la maladie, qui peut néanmoins durer plus longtemps.

Le taux de mortalité moyen chez les personnes ayant contracté le virus dépasse néanmoins les deux pour cent, ce qui est significativement plus élevé que pour la grippe, pour laquelle à peine un patient sur mille doit être hospitalisé pour des complications potentiellement mortelles. La mortalité la plus élevée est constatée chez les nouveau-nés, les patients avec une ou plusieurs maladies de longue durée, et les personnes très âgées.

Le nombre d’infections est en outre bien plus élevé, car il n’existe aucun vaccin contre le Covid-19.

Le coronavirus est donc beaucoup plus dangereux que la grippe.

Le taux de mortalité moyen pour le Covid-19 avec symptômes s’élève à 2,3 pour cent. Chez les personnes âgées de plus de 80 ans, ce pourcentage grimpe à 14,8 pour cent, alors qu’il est de 8 pour cent pour les personnes entre 70 et 79 ans, et de 3,6 pour cent pour la tranche des 60-69 ans. Au-delà de 75 ans, la mortalité est donc élevée. Si vous êtes une personne âgée, il est préférable de suivre les mesures de prévention qui sont maintenant connues de tous de manière stricte et scrupuleuse. Par exemple, faites-vous si possible livrer vos courses à domicile, pour éviter de devoir vous rendre dans des endroits bondés tels que des rues commerçantes ou des magasins.

Vous pouvez toujours sortir dans la rue, mais tout le monde a intérêt à garder une distance par rapport à autrui. Le coronavirus est plus agressif et fait plus de morts que la grippe. Chaque patient atteint du Covid-19 infecterait en effet plus de deux personnes dans son entourage, et ces dernières contaminent à leur tour d’autres personnes. Cela donne une croissance exponentielle du nombre de personnes contaminées.

Voilà pourquoi de strictes mesures de prévention sont nécessaires, particulièrement pour les personnes âgées, les malades chroniques, les femmes enceintes (troisième trimestre) et les nouveau-nés. Ce sont les groupes les plus menacés, et c’est pour cela que nous devons respecter les mesures. Ce virus va coûter de nombreuses vies. Notre but est actuellement d’arriver à limiter la propagation pour que tous les patients hospitalisés bénéficient des soins nécessaires.

Si vous avez eu contact avec un patient, vous devez rester à l’intérieur une semaine, même si vous ne présentez aucun symptôme de la maladie (fièvre, toux, mal de gorge). Prenez régulièrement votre température avec un thermomètre. Respectez scrupuleusement les mesures d’hygiène suivantes : lavez-vous fréquemment les mains, éternuez et toussez dans le pli du coude, utilisez des mouchoirs en papier, évitez les poignées de main, bises et embrassades.

Si vous présentez ces symptômes, restez à l’intérieur de votre habitation jusqu’à 24 heures après leur disparition. Tenez-vous aussi à l’écart des personnes vivant sous votre toit. Suivez bien les recommandations d’hygiène détaillées, pour vous et les personnes vivant avec vous, telles qu’elles sont présentées sur le site de Sciensano.

Pendant la première semaine, il est difficile de distinguer la grippe saisonnière et le Covid-19. Vous ne devez pas directement appeler votre médecin traitant, sauf si vous avez plus de 65 ans ou que vous souffrez d’une maladie chronique sévère. Vous pouvez prendre des antidouleurs à base de paracétamol pour apaiser les gênes liées aux symptômes.

Si les symptômes s’aggravent, qu’ils persistent plus d’une semaine, ou si vous manquez de souffle (vous avez l’impression de ne plus savoir bien respirer), vous devez appeler votre médecin traitant ou un poste médical de garde pour obtenir un conseil par téléphone.

Ne vous présentez surtout pas à la consultation sans avoir appelé. S’il ressort de la consultation par téléphone que vous avez besoin d’une vraie consultation, nous conviendrons avec vous d’un rendez-vous à un moment où vous ne serez pas en contact avec d’autres patients. Cela permet d’éviter un risque de contagion.

Vous devez appeler votre médecin traitant ou le poste médical de garde si des symptômes tels que la fièvre, la toux et le mal de gorge persistent pendant plus d’une semaine ou s’aggravent rapidement. Si vous vous essoufflez vite (si vous avez l’impression de ne plus savoir bien respirer), vous devez aussi absolument appeler. Si vous avez plus de 65 ans ou souffrez d’une grave maladie chronique, vous devez vous montrer encore plus attentif et réagir plus rapidement.

N’allez pas aux urgences de vous-même, même si vous présentez de graves symptômes du Covid-19 (fièvre élevée, toux et essoufflement). Appelez d’abord votre médecin traitant ou le poste médical de garde près de chez vous. Le médecin définira via une consultation téléphonique si vous devez aller à l’hôpital ou non.

L’obligation de se faire tester au retour d’un autre pays dépend de la couleur attribuée au pays en question :

Code jaune : un test n’est pas nécessaire.

Code orange : un test est recommandé mais pas obligatoire.

Code rouge : un test est obligatoire.

Vous retrouvez les détails des différentes couleurs attribuées par région sur le site des Affaires étrangères.

Si vous revenez d’une zone rouge, vous recevez un code qui vous permettra de vous faire tester, et d’obtenir un remboursement pour ce test.

Le site de la Région de Bruxelles-Capitale consacré au coronavirus propose une carte interactive avec tous les centres de dépistage où il est possible de se faire tester.